Déclarer un

sinistre

Wargny » Déclarer un sinistre

Nous sommes là pour vous

Particulier, professionnel, entreprise… Quel que soit la nature du sinistre, nous sommes présents pour vous accompagner avec simplicité et rapidité.

Le cabinet Wargny agit comme un véritable négociateur entre l’assuré et l’assureur afin
de répondre au mieux à la demande de ses clients. Nous agissons comme un véritable conseiller dans la durée travaillant dans votre intérêt afin de vous épauler et vous aider en cas de sinistre.


L’avantage de l’accompagnement Wargny c’est :

  • bénéficier d’un accompagnement personnalisé suivi par le même gestionnaire qui connait votre dossier,

  • se décharger de la gestion administrative en cas de sinistre,

  • s’affranchir des relances pour les compagnies, votre gestionnaire sinistre s’en occupe pour vous,

  • garantir une prise en charge rapide et efficace pour vous indemniser rapidement.

Documents téléchargeables

Déclaration bris de glace

Constat d'accident de voiture

Car Accident report

Constat degats des eaux

Meldung eines wasserschadens

Numéros d'assistance

ALLIANZ
Auto :
08 00 10 31 05

Habitation :
01 40 25 52 95

Etranger :
+33 1 40 25 58 86

AXA :
01 55 92 26 92

MMA
Particulier :
01 40 25 59 59

Flotte automobiles :
01 47 11 67 67

GENERALI
Auto :
01 41 85 84 83

Habitation :
01 41 85 81 19

Flotte automobiles :
01 41 85 88 09

HISCOX :
08 00 50 45 04

Une question ? Des réponses

Tout sur l'habitation

Un certain nombre d’informations vous sont demandées à l’appui de votre déclaration de sinistre telles que : vos coordonnées (nom, adresse) ; le numéro de votre contrat d’assurance ; une description du sinistre (nature, date, heure, lieu, circonstances, causes) ; la nature et une estimation des dommages ; les dégâts causés à des tiers ; les coordonnées des personnes concernées par le sinistre et de leur assurance…
Si le sinistre est un :
– Vol, un cambriolage : vous devez porter plainte auprès de la police ou la gendarmerie et nous l’adresser ;
– Dégât des eaux : compléter un constat dégâts des eaux ;
– Bris de glace : compléter la déclaration bris de glace ;
– Dommage électrique : compléter la déclaration dommages électriques ainsi que la fiche de renseignements à faire remplir par le réparateur ;
– Catastrophe naturelle : vous pouvez compléter une déclaration manuscrite et nous remettre l’arrêté interministériel (pour que nous puisons prendre en charge votre sinistre au titre de cette garantie, il est nécessaire que l’état de catastrophe naturelle soit constaté sur votre commune par les pouvoirs publics dans un arrêté interministériel publié au Journal Officiel.)

Vous trouverez sur cette page les documents de déclaration à télécharger.

Votre première démarche en tant qu’assuré consiste à nous contacter sans perdre de temps. Vous disposez de :
– 2 jours au maximum pour envoyer un courrier à votre assureur en cas de vol ;
– de 5 jours en cas de sinistre « classique » ;
– et de 10 jours en cas de catastrophe naturelle.

Un expert intervient pour estimer le montant des dommages que vous avez subis.
L’expert a pour rôle de dresser un rapport afin de décrire le sinistre en détail : quels sont les biens sinistrés, comment s’est produit le sinistre, quels sont les dommages subis par les assurés. 
Le rapport fait également état des chiffres relatifs au sinistre : quel coût pour ce sinistre, quelle vétusté des biens endommagés, etc. Le rapport de l’expert établit également les modalités de remise en état des biens touchés par le sinistre.
C’est donc avec ce document et le contrat d’assurance que nous déterminerons le montant de l’indemnisation.

Pour les dommages représentant une somme peu importante, l’expertise préalable n’est pas nécessaire. L’assuré fait alors établir un devis par un artisan de son choix ou agréé par la
compagnie. Si nous sommes d’accord sur le montant proposé, nous autorisons la réalisation des travaux. On parle alors d’indemnisation de gré à gré.
Pour le cas contraire, nous sommes dans l’obligation de mandater un expert.

Idéalement, oui, car en cas de sinistre, alors que le stress est inévitable, pourriez-vous vous souvenir de tous les détails qui sont particuliers à votre demeure ? Vous souviendriez-vous du prix de chaque article ? Car une fois le dossier de réclamation fermé, vous auriez du mal à obtenir une indemnisation pour des articles que vous auriez oublié de mentionner.

De plus, l’inventaire est un bon moyen de connaître la couverture dont vous avez besoin. Pour le dresser, notez les objets qui se trouvent dans chaque pièce avec, si possible, la date d’achat, la marque, le modèle et le prix approximatif. Joignez à votre liste vos factures, reçus, certificats de garantie et guides d’utilisation : ils pourront vous servir de preuve de propriété. Prenez aussi des photos de tous vos biens de valeur ou filmez-les. Gardez ces renseignements dans un endroit sûr, comme un coffre résistant au feu ou un coffret de sûreté à la banque, ou encore conservez-en une copie en ligne.

Les premières mesures à prendre :

  • Coupez l’arrivée d’eau au niveau du compteur, voire l’électricité si l’eau risque d’être en contact avec un circuit électrique.
  • Si vous êtes en immeuble et que les dégâts s’avèrent importants, demandez au concierge ou au syndic de couper l’arrivée d’eau au niveau du compteur.
  • Enlevez ou surélevez les objets et meubles susceptibles d’être endommagés.
  • Tentez de colmater la fuite et d’éponger l’eau provisoirement en attendant la réparation.
  • La plupart des assureurs proposent désormais un service d’assistance inclus (donc que vous payez) dans le contrat d’assurance multirisque habitation. N’hésitez pas à les appeler pour leur demander conseil : ils sont là pour ça !
  • Evitez de passer par une société de dépannage rapide : les prix sont souvent exorbitants pour un service limité.
  • Prévenez toutes les personnes susceptibles d’être concernées (voisins, syndics, propriétaire non occupant..), en tant que le responsable ou victime, par le sinistre.

Déclarer le sinistre à votre assureur :

Dès que vous avez connaissance du sinistre, n’hésitez pas à contacter votre assureur pour qu’il vous explique directement la procédure à suivre !

Dans les 5 jours ouvrés (donc hors samedi et dimanche) suivant la découverte du sinistre, envoyez par lettre recommandée une déclaration de sinistre à votre assureur comportant les éléments suivants :

  • Vos noms, adresse et références du contrat ;
  • La date du dégât des eaux et la cause apparente ;
  • La description des dommages chez vous ou chez vos voisins, si le sinistre provient de votre logement ;
  • Les noms et adresses des personnes lésées (voisins, collectivité des copropriétaires) et des personnes avisées de l’accident (responsable, propriétaire, syndic, etc.).

Préparer la venue de l’expert :

  • Rassemblez tous les documents permettant d’évaluer la valeur des biens endommagés : factures, anciennes photos, cartons d’emballage…
  • Avant de les nettoyer, prenez des photos des biens suivants : tapis, vêtements, moquettes…
  • Avant de les jeter, prenez également des photos ou conservez des échantillons des biens à jeter.

1 Que veut dire « convention IRSI » ?

C’est la convention d’Indemnisation et de Recours pour les Sinistres Immeuble.

2 Quand s’applique la nouvelle convention IRSI ?

Elle est applicable pour les sinistres survenus à compter du 1er Juin 2018

3 Dans quels cas s’applique la convention IRSI ?

En cas de Dégâts des eaux et incendie entrainant des dommages matériels et des frais afférents, apprécié par local, dont le coût est inférieur à 1 600euros HT (Tranche 1) ou compris entre 1 600 et 5 000 euros HT (Tranche2)

4 Quel est le mécanisme de cette convention ?

Dans la tranche 1, l’assureur gestionnaire prend en charge le sinistre et renonce à recourir contre le ou les responsables

Dans la tranche 2, une unique expertise a lieu pour compte commun à l’initiative de l’assureur gestionnaire. La prise en charge s’effectue suivant la propriété des biens sinistrés et le sinistre donne lieu à recours éventuels.

5 Comment est désigné l’assureur gestionnaire ?

Pour les locaux privatifs occupés, c’est l’assureur de l’occupant du local sinistré, quelle que soit sa qualité (propriétaire, locataire, occupant à titre gratuit).

Pour les locaux privatifs vacants, c’est l’assureur du (co)propriétaire non occupant.

Pour les locaux communs, c’est l’assureur de l’immeuble.

6 Quel est le rôle de l’assureur gestionnaire ?

– Il vérifie la matérialité des faits et demande le constat amiable à son assuré.
– Il fait un état des lieux des assureurs concernés
– Il met en place, si nécessaire, la recherche de fuite.
– Il invite la partie concernée à procéder à la réparation de la cause.
– Il détermine l’assiette conventionnelle des dommages.
– Il procède à l’évaluation des dommages en organisant une expertise pour compte commun.

7 Quelle est la mission de l’expert pour compte commun ?

Il doit convoquer, par lettre simple ou par tous moyens, toutes les parties impliquées dans le sinistre, qu’elles soient ou non assurés y compris le syndic ou le gestionnaire de l’immeuble mais pas les assureurs puisqu’il intervient pour compte commun.

Il doit chiffrer l’ensemble des dommages du local sinistré et doit solliciter par tout moyen l’accord des personnes concernées sur le chiffrage de leurs dommages.

8 Qui prend en charge la recherche de fuite ?

L’organisation et la prise en charge de la recherche de fuite est effectuée par l’assureur gestionnaire.

Tout sur l'auto

Votre première démarche en tant qu’assuré est de remplir un constat amiable d’accident automobile (même sans tiers) et en vol ou tentative de vol déposer plainte.

Vous disposez de :

– 2 jours au maximum pour envoyer un courrier à votre assureur en cas de vol ;

– de 5 jours en cas de sinistre « classique » ;

– et de 10 jours en cas de catastrophe naturelle.

Il n’est pas obligatoire de remplir un constat amiable lors d’un accident ou d’un accrochage. Cependant, il est fortement conseillé de le remplir, car les compagnies d’assurance se fondent sur ce papier pour évaluer les circonstances et la responsabilité de chaque conducteur. Refuser de signer un constat amiable n’est pas une infraction, cependant, quitter les lieux d’un accident est assimilé à un délit de fuite sans laisser de coordonnées. Vous risquez plus de 3 ans de prison et une amende de 75 000 €.

C’est une somme forfaitaire qui reste à votre charge.

Aucune indemnité n’est versée si vos dommages n’atteignent pas le montant de cette franchise. S’ils l’excèdent, le règlement est effectué après déduction de son montant.

Pour la Garantie Catastrophes Naturelles, le montant de la franchise est fixé par le législateur (Etat). Les montants de la ou des franchises figurent sur les Conditions Particulières de votre contrat.

Lors d’un bris de glace, veuillez nous contacter et nous vous mettrons en relation avec des sociétés comme Carglass, France Pare-brise, Mondial Pare-Brise ou A+ Glass, pour la réparation de votre vitre ou pare-brise. Le centre de réparation se charge de toutes les formalités sur simple présentation de votre carte d’assurance. Vous n’aurez que la franchise à payer en cas de remplacement ou réparation de la vitre.

Le dépannage sur l’autoroute répond à des règles bien spécifiques. Ainsi, lorsqu’une telle mésaventure vous arrive, vous ne pouvez contacter que des dépanneurs agréés par les sociétés concessionnaires d’autoroute. Ils sont les seuls habilités à intervenir sur les lieux.

Le professionnel va alors avoir le choix entre : dépanner le véhicule sur place si le problème est sans gravité ou remorquer votre véhicule sur une aire de repos, son atelier ou encore un lieu à votre convenance, dès lors que ce dernier ne se trouve pas à plus de 5 km de la sortie d’autoroute. La facture de dépannage sur autoroute sera à transmettre à votre assistance pour un remboursement (forfait remorquage).

Le dépannage autre que sur autoroute contacter directement l’assistance qui vous donnera les directives à suivre.
(Voir les numéros de téléphone par compagnie)

Pour savoir dans quelle mesure votre assureur peut rompre votre engagement, il faut consulter les conditions générales de votre contrat. S’il est mentionné que la compagnie est en droit de vous résilier après un sinistre, cette dernière dispose d’un mois à compter de la déclaration des dégâts, pour vous faire part de sa décision, par lettre recommandée. Passé ce délai, elle ne peut plus agir.

Rencontrons-nous

Quel que soit votre besoin, échangeons et trouvons la solution adaptée.